Accueil » Blog » Webmaster, pour convertir ton visiteur tu utiliseras un gros bouton bien gras.
Webmaster bouton

Webmaster, pour convertir ton visiteur tu utiliseras un gros bouton bien gras.

publié le 06 février dans Ergonomie - 15 commentaires

Billet un peu plus court qu’à l’accoutumée, week-end oblige, pour partager avec vous une petite expérience à laquelle je me suis livré.
Rien d’extraordinaire, je vous préviens tout de suite.
 

Je suis actuellement en pleine relecture du livre Don’t Make Me Think de Steve Krug. C’est un livre que je recommande vraiment à toutes les personnes qui sont impliquées, de près ou de loin, dans la création ou la publication de contenu sur internet (du web designer au blogueur… pro ou pas). Pour ceux qui ne connaitraient pas, je pense en faire une petite revue dans les semaines à venir.

Le livre en VF est malheureusement indisponible sur Amazon, mais une maitrise de la langue de Shakespeare n’est pas obligatoire pour comprendre ce qui y est présenté (illustrations à gogo).

Le petit test

Avez-vous remarqué les « gros boutons » incitants à vous abonner au blog qui ont fait leur apparition à la fin de mes articles ?

Mon test reprend le même principe, mais sur un autre site (site A), ou plutôt sur une page de cet autre site. Le but de cette page était de se positionner sur une requête de type « longue traine » : 3 mots clés, 78 clics / mois sur le 1er résultat.

La page en question se classe en moyenne 7e sur cette requête (oui oui je sais, mais cela faisait 3 ans que je n’y avais pas touché). Malgré cela elle reçoit environ 70 visiteurs par mois, provenant d’autres pages du site. Voici une courbe de fréquentation de la page pour le mois passé (rien d’exceptionnel).

Courbe de fréquentation

Courbe de fréquentation

Cette page possède des liens textuels multiples vers un autre site (site B), vendant le produit final. Voici une courbe du trafic de la page du site A vers le site B.

Courbe Clickthroughs

Courbe Clickthroughs

Je vous laisse deviner quand j’ai mis en place un « gros bouton » sur la page du site A. Je n’ai pas le temps de mettre en place du split-testing pour améliorer encore cette courbe.

On dit toujours que les cordonniers sont les plus mal chaussés, et ceci le prouve. Prenez 5 minutes pour réfléchir aux différents sites que vous avez et à leur raison d’être. S’ils servent de « conduits » (funnels), assurez-vous qu’ils remplissent leur rôle (et cela fonctionne aussi pour les emails).

Et un gros bouton, un.

Abonnez-vous au blog

  • Envoyer
  • Digg
  • Del.icio.us
  • Stumble Upon
  • Facebook

{ 15 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez-en un }

Sylvain (AxeNet) février 6, 2010 à 18:23

Excellente réflexion sur l’ergonmie.
Pour ma part, j’ai remarqué que les commentaires étaient bien plus complets de puis que j’ai augmenté la taille de leur champ de saisie.
D’ailleurs, j’en avais parlé à L.Jee (annuaire Costaud). Juste en augmentant la taille de certains champs, il a augmenté de manière très importante la longueur des descriptions de sites qu’on lui soumet dans son annuaire.
En fait, une bonne pratique consiste à noter tout ce qui nous gène lorsque l’on surf sur d’autres sites, puis à tenter de vérifier chez soi si ce n’est pas pire ;-)

Répondre

propulsr février 7, 2010 à 11:42

Oui je confirme, la taille du champ de saisie est un « détail » que j’ai aussi encouragé certains à revoir. Utiliser une icône orange en haut de page pour le flux RSS principal est le second (mais bon faut que je garde des trucs à dire pour un autre article que j’ai en tête :))

Répondre

Marie février 7, 2010 à 17:00

C’est parlant tes courbes :D Jolie démonstration, reste qu’à faire le tour de tous tes sites maintenant :D

Répondre

propulsr février 7, 2010 à 17:08

Pas besoin de chercher loin, je te rassure tout de suite ;)

Répondre

Matthieu février 7, 2010 à 17:18

Comme quoi c’est pas compliqué de convertir des visiteurs, il suffit de mettre des « gros boutons » bien gras d’incitation ;)

Répondre

Refschool février 7, 2010 à 17:30

Google Website Optimizer est vraiment très bien et pas si difficile que çà à mettre en place. Avantage du système, on n’a pas besoin de se creuser la tête pour savoir quand il y a une version gagnante.

Répondre

propulsr février 7, 2010 à 20:18

Oui je sais mais en ce moment j’ai vraiment pas le temps de créer 5/6 bouton en changeant le texte pour tester tout ceci.

Pour les blogueurs sous Worpress voici un tutoriel de split-testing par Carsonified

Répondre

isurfmedia février 7, 2010 à 19:05

C’est clair qu’un bon gros bouton attire plus qu’un petit lien caché dans le coin de la page…Mais le texte sur le bouton est aussi important, il doit être clair sur l’action qui va se dérouler après le clic (comme l’explique Julien sur ce billet http://www.pumpup.fr/blog/reussir-sa-landing-page-en-5-etapes/ )
En tout cas le résultat est impressionnant, belles courbes ! :)

Répondre

propulsr février 7, 2010 à 20:24

Oui j’avoue que l’ancre du bouton / lien inclut les mots « cliquez-ici » et un peu d’info vers le site sur lequel ils sont dirigés.

Les liens n’étaient pas vraiment cachés : ils sont au nombre de 3 – 4 dans la copie principale, mais ils n’avaient pas l’impact souhaité :).

Répondre

Djolhan créateur de site février 8, 2010 à 19:47

Très bonne réflexion, et c’est aussi valable pour les encarts de pub au final ;)
L’espace permet aussi de mettre en avant certaines zone et il faut en profiter. La couleur aide, mais les zones de blanc autour aussi !

Répondre

vda février 8, 2010 à 20:42

Content de voir que propulsr revient dans le droit chemin et des moeurs un peu plus sage en laissant les vieilles dames tranquilles ;) A moins que Marie le face définitivement basculer du coté obscur avec son billet sur le black-hat.

J’ai bien rigolé en voyant ton message chez axe-net.

Merci pour ces articles passionnants, et pour « don’t make me think » que je ne connaissait pas, passionnant ce bouqin.

Au sujet des gros boutons, çà peut aussi servir à épargner! non?!!!!?? Siiiii!

http://www.ted.com/talks/lang/fre_fr/rory_sutherland_life_lessons_from_an_ad_man.html

Répondre

propulsr février 8, 2010 à 23:18

Je n’ai jamais quitté le droit chemin ;)

Merci pour le lien vers la vidéo, j’ai adoré le coup des shreddies (vers la fin du clip pour ceux que ça intéresse).

Oui un gros bouton bien rouge pour épargner et sauver le marché mondial.

Répondre

Tony mars 7, 2010 à 19:42

« Don’t Make Me Think » est un excellent bouquin. Je le recommande également. Il est très facile à lire.
Personnellement je raccourcirais l’intitulé du bouton (cf. chapitre 5 du livre de Steve Krug). :)

Répondre

propulsr mars 8, 2010 à 09:53

Oui c’est vrai que les boutons d’abonnement sont un peu longs, mais je teste l’inclusion du « cliquez-ici » et d’une raison pour cliquer. Ça marche plutôt pas mal pour être honnête.

Mais si tu regardes le code, tout ce que les moteurs voient c’est « abonnez vous ».

Répondre

Tony mars 8, 2010 à 19:20

Ah ok. Merci pour l’information, parce que justement j’aurais pensé que le « cliquez-ici » était inutile.
A tester aussi, remplacer « et ne ratez pas … » par « Ne ratez pas … ».

Répondre

Laisser un commentaire