Accueil » Blog » Netlinking : 12 conseils pour faciliter vos campagnes de net linking
Netlinking & chasse aux liens

Netlinking : 12 conseils pour faciliter vos campagnes de net linking

publié le 29 octobre dans Liens et netlinking - 13 commentaires

Comme tout nouveau site, le blog référencement PROPULSR est en phase probatoire dans les moteurs de recherche. Il faut maintenant jongler entre ajout de contenu et obtention de liens (netlinking), afin de réduire au maximum cette période transitoire, mais obligatoire. Mais qu’est-ce que le netlinking et comment le rendre plus facile ?

Définition du netlinking

Netlinking
Net linking
Activité qui consiste à développer le nombre et l’origine des liens pointant vers son propre site afin d’augmenter la popularité de ce dernier.

Une campagne de netlinking ça se prépare

Malheureusement, le net linking est une activité qui nécessite beaucoup de temps, et seule une poignée de sites peuvent se vanter de pouvoir s’en passer.

L’avènement des médias sociaux, et en particulier Twitter, l’ennemi du linkbait ?, ne rend pas la chose plus simple. Le constat semble unanime : auparavant, les sujets intéressants ou les billets de blog percutants étaient repris et discutés sur d’autres sites, et ils gagnaient ainsi un certain nombre de liens entrants (en anglais, inbound link). Aujourd’hui, il est plus courant de voir ces sujets/billets simplement re-twitter, plutôt que d’être discuté. Cela freine donc la croissance du nombre de liens pointant vers son site, et demande d’y consacrer plus de temps.

Une bonne préparation est donc essentielle afin de maximiser les heures passées à rechercher les sources potentielles de ces liens et de gagner le PageRank tant convoité par certains.

12 conseils pour un meilleur netlinking

  1. Créez une liste de mots-clés et analysez les sites en tête des résultats pour ceux-ci

    Vous pourrez ainsi décortiquer leur politique de netlinking et approcher leurs partenaires. Pour analyser les liens entrants, utilisez Yahoo Site Explorer. Conseil : effectuez vos recherches sur les versions avec et sans www, pour identifier tous les sites partenaires.

  2. Analysez les sites concurrents qui ne sont pas en tête des résultats

    N’hésitez à utiliser la méthode ci-dessus pour identifier d’autres partenaires potentiels, même s’ils ne sont pas en tête des résultats. Leur position devrait les rendre plus enclins à l’échange de liens avec un site flambant neuf.

  3. Développez un partenariat avec les blogs ou sites traitant de sujets connexes

    Contactez les sites traitants de sujets connexes qui ne sont pas concurrents pour créer un partenariat (le plus souvent, échange de liens). Ce dernier peut s’avérer très bénéfique, surtout si vous avez le choix de l’ancre des liens échangés.

  4. Inscrivez-vous sur les forums fréquentés par votre public cible et participez activement…

    … sans essayer de vous vendre à la moindre occasion. Certains forums permettent d’afficher une signature avec vos messages, profitez-en pour ajouter un lien vers votre site, mais n’en abusez pas. Les forums sont avant tout des lieux d’échanges, utilisez-les comme tels.

  5. Commentez, de façon constructive, sur les blogs traitant de votre sujet

    Téléchargez un agrégateur de flux RSS (comme FeedDemon) et ajoutez-y les blogs qui vous intéressent. Vous pourrez ainsi suivre les conversations du moment et ajouter vos propres commentaires à la discussion (le plus souvent avec un lien vers votre site). Comme pour les forums, respectez les autres utilisateurs et ne succombez pas à la tentation du blog-spamming.

  6. Utilisez les alertes Google

    Les alertes Google vous informent, via e-mail, lorsque le moteur rencontre un mot ou une phrase clé correspondant à votre cible. Vous pouvez filtrer ces informations pour qu’elles ne renvoient que les blogs, et ainsi découvrir ceux qui ne seraient pas dans votre agrégateur.

  7. Ajoutez votre site aux galeries CSS

    Idéal si votre nom de domaine comporte un ou plusieurs mots-clés, les galeries CSS sont encore appréciées par les moteurs car elles exigent une intervention humaine lors de l’ajout de nouveaux sites.

  8. Enregistrez votre site dans des annuaires spécialisés et généralistes

    Même si beaucoup d’annuaires en ligne apportent peu en termes de trafic et de bénéfices pour le référencement, certains restent indéniablement populaires auprès des moteurs. C’est le cas par exemple des annuaires généralistes tels que DMOZ ou Best of the Web (BOTW), et des annuaires spécialisés.

    Pour un site francophone, utilisez les annuaires indeXweb ou Yagoort.

  9. Utilisez vos sites et ceux de vos amis

    Vous pouvez aussi utiliser les sites de votre famille et amis pour vous aider a gagner des liens. Mais utilisez cette technique parmi d’autres et jamais isolément, surtout si vous y avez recours pour plusieurs sites (ce que je ne conseille pas).

  10. Participez au mouvement « Internet social »

    Les réseaux sociaux restent d’excellents moyens pour augmenter la portée de votre site. Ils sont générateurs de trafic et peuvent, malgré tout, être sources de liens.

  11. Sachez être patient

    Il se peut que vous identifiiez une page très populaire pour obtenir un lien, mais le contenu de votre site ne correspond pas encore au niveau des autres sites listés. Prenez note de l’adresse de cette page et retardez votre demande jusqu’à ce que votre site satisfasse les critères de sélection.

  12. Soyez créatifs et sortez des sentiers battus

    Publier des billets en guest-blogging, créer des listes intéressantes, développer un plugin ou une extension pour un logiciel, traduire une vidéo ou article, sont toutes des pistes à explorer pour améliorer votre netlinking. Ne vous cantonnez pas aux 11 points précédents, et adapter votre stratégie à votre site et à votre public.

Le mot de la fin

Votre approche du net-linking dépendra aussi de l’âge et de la popularité actuelle de votre site. Vous pouvez, par exemple, être moins sélectif sur la qualité des annuaires, si votre site est déjà établi. Vous pouvez même choisir d’externaliser votre campagne de link building, si votre but est simplement de consolider vos positions dans les moteurs de recherche.

Gagner des liens demande de la patience, du temps (beaucoup de temps) et de la rigueur. Se fixer un objectif chiffré en termes de liens obtenus peut aider à maintenir le dynamisme nécessaire à son succès.

Abonnez-vous au blog

  • Envoyer
  • Digg
  • Del.icio.us
  • Stumble Upon
  • Facebook

{ 13 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez-en un }

Aymeric Jacquet octobre 29, 2009 à 14:40

Alors tu as craqué finalement, tu te lances dans la perte de temps qu’est le blogging ? ;)

Merci pour la citation et pour ce petit article qui rappelle quelques bons principes de base.

Répondre

Propulsr octobre 29, 2009 à 14:56

Oui j’ai craqué. :)
Le blog est la première pierre d’un édifice que je prépare pour l’année prochaine ou la suivante. Mais, shhhht, c’est top secret.

Si tu as d’autres principes à partager, n’hésites pas !

Répondre

Matthieu VERNE octobre 29, 2009 à 20:59

Bonjour,
le conseil 9, utiliser ses sites et ceux de son réseau d’amis, est à prendre avec des pincettes, d’autant plus que les contenus ne sont pas forcément proches et ne sont donc pas de véritables atouts pour le référencement.

Je pense qu’on peut les utiliser seulement au démarrage du site pour le faire indexer plus rapidement tant qu’on a pas encore fait d’échanges de liens avec des sites de même thème que le notre.

Répondre

Propulsr octobre 29, 2009 à 21:42

Bonsoir Matthieu,
Effectivement le conseil 9 est le plus ‘risqué’ de la liste même si cela reste largement dans la zone de risque je suis près à prendre. Et le commentaire sur le thème du site est très pertinent.

J’ajouterai aussi, dans la liste des éléments à considérer afin de ne pas éveiller les soupçons, le nombre de liens externes, la fréquence d’attribution de ceux-ci et l’emplacement du lien attribué (en pied de page sur toute les pages ou dans le contenu éditorial, la seconde étant la solution de choix).

Répondre

François, Référencement Alsace octobre 30, 2009 à 13:23

Excellent ! Comme dirait Burns :)
J’adore les rappels, ça permet de voir ou l’on en est avec la veille. En effet les forums peuvent être intéressants pour le netlinking surtout si le bbcode est activé. Lorsqu’un bon forum est trouvé, il y a des commandes du style « vélo site:bicloutoutpourri.com » qui permet de trouver la page la plus appropriée pour y glisser un lien en douceur, prenez soin de bien remplir votre profil, car ça ne se fait pas d’écrire sans se présenter, un minimum quand même :) et si vous avez une photo ou logo à la place de l’avatar c’est encore mieux, mais comme l’explique Léo « Les forums sont avant tout des lieux d’échanges, utilisez-les comme tels. »

Répondre

Propulsr octobre 30, 2009 à 20:49

Merci de ton intervention François. Pourrais-tu développer l’idée derrière la commande « vélo site:bicloutoutpourri.com »

Répondre

François, Référencement Alsace octobre 31, 2009 à 00:23

Et bien parfois, afin de trouver rapidement des forums pertinents dans un secteur d’activité, il m’arrive de taper la commande «bio intitle:forum» pour un title avec le mot «bio» dans un forum ou «bio inurl:forum» pour le mot «bio» dans l’URL du NDD d’un forum. Une fois le ou les forums sélectionnés je tape la commande «ogm site:ndd-du-forum.com» afin de trouver la page la plus pertinente avec comme sujet les OGM, reste plus qu’à s’immiscer. Cette commande fonctionne également pour les blogs.

Répondre

Propulsr octobre 31, 2009 à 08:58

Merci pour les précisions, très bon conseil en effet :).

Répondre

karnabal juillet 31, 2010 à 11:06

Ceux qui ne les connaissent pas déjà peuvent se renseigner sur les opérateurs de recherche avancées et voir qu’on peut également faire des combinaisons intéressantes afin d’aller plus vite, ie : intext:ogm intitle: »forum+bio » -biologique -biologie

Répondre

propulsr août 2, 2010 à 11:06

Oui c’est ce que François indiquait ci-dessus. Par contre je ne suis pas certain de l’utilité de intext: dans ton cas de figure.

Répondre

karnabal @ Graphiste Freelance août 3, 2010 à 09:19

Pour le intext, c’est afin que le terme figure effectivement dans le contenu de la page (exclusion des cas où le texte ne figure que dans le titre, ou dans l’anchor text de backlinks). N’oublions pas qu’une page peut sortir sur une requête qui ne figure pas en son sein. ;)

Par ailleurs, il me semblait particulièrement intéressant d’illustrer l’intérêt de l’exclusion dans ce cas précis.

Répondre

Assurance janvier 21, 2011 à 15:30

Bonjour,

Je me lance dans le référencement et je vous remercie pour votre article. Je pense beaucoup m’en inspirer !!!

Cordialement.

Répondre

mika mai 28, 2013 à 07:38

Un grand merci, pour ces explications sur le netlinking seo, ca devient de plus en plus difficile de comprendre le fonctionnement de tout ca. Et, puis jusqu’a la lecture de votre page, mission impossible de savoir ce qui est « propre » pour un moteur de recherche, d’autant plus que la plupart qui commentent, veulent vous vendre leur sauce.

Répondre

Laisser un commentaire