Accueil » Blog » Le Google bombing n’est-il plus efficace ?

Le Google bombing n’est-il plus efficace ?

publié le 19 août dans Black Hat - 52 commentaires

Depuis la parution de l’article de Stéphane Bortzmeyer intitulé Améliorer son référencement Web grâce aux consultants SEO, est-ce possible ? (ben oui en nofollow quand même, il ne faut pas endosser des pages de mauvaise qualité) et de la réaction des rebouteux référenceurs français, je suis avec attention le Google bombing auquel ces derniers s’adonnent.

Le Google bombing c’est quoi ?

Le Google bombing, ou « bombardement Google » en bon français (même si cela sonne faux) consiste à créer un maximum de liens sur un maximum de sites en utilisant une ancre – habituellement désobligeante – vers un site tiers afin que celui-ci ressorte sur cette requête.

Ceci est possible grâce à l’importance qu’accorde l’algorithme Google aux ancres des liens. Pour se positionner sur une requête (peu concurrentielle) il n’est en effet pas indispensable que ces mots-clés apparaissent sur la page ciblée.

Exemple de Google bombing réussi.

On se souviendra bien sûr du Google bombing « miserable failure » (échec lamentable) sur lequel la biographie de George W. Bush (sur le site de la maison Blanche) était placé numéro 1.

Mais le monde politique français n’est pas en reste avec des Google bombing pour Jean Sarkozy sur la requête « fils à papa » et pour son père sur des requêtes « Iznogoud » ou « trou du cul du web ». On notera au passage que « trou de cul de web » (ok c’est pas français) renvoi vers le profil Facebook de Sarkozy sénior.

Google bombing « inculte du référencement »

Il semblerait que malgré l’enthousiasme de mes amis référenceurs le site de Stéphane Bortzmeyer n’apparaisse toujours pas pour cette requête. Étrange surtout que cela fait deux semaines maintenant qu’ils s’amusent. Une petite vérification de la page d’accueil du site ciblé et on remarque un joli :

<meta name="robots" content="noindex,follow"/>

Aucune chance de voir cette page apparaître ! La commande « noindex » est une arme redoutable contre le Google bombing.

Amis référenceurs, serait-il temps de changer de cible ? ;)

Abonnez-vous au blog

  • Envoyer
  • Digg
  • Del.icio.us
  • Stumble Upon
  • Facebook

{ 52 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez-en un }

512banque août 19, 2010 à 16:51

Noindex sur sa homepage ! Oh le mec il a fait fort…

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 17:01

Bonne défense pour quelqu’un qui dénigre les référenceurs :)

Répondre

Julien D. août 19, 2010 à 16:53

Je ne dirais pas que le Google Bombing n’est plus efficace, juste que dans ce cas particulier, la cible se défend. Ca reste valable pour pas mal de sites ^^

Peut être faudrait-il revoir la technique qu’on utilise : pourquoi ne pas faire ça en 2 temps : cibler d’abord une page bidon afin qu’elle ressorte rapidement sur le terme visé, puis faire une redirection 301 sur la cible finale ?

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 17:01

oui ou alors viser ses comptes Twitter, LinkedIn ou Wikipedia ;) … mais bon il y a toujours la possibilité de les rendre privés.

Répondre

Keeg août 19, 2010 à 17:02

Pile au moment où je faisais un rapide bilan chez moi (dernier article). Chapeau, bien vu.

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 17:07

ben oui, en temps que spectateur, je me demandais pourquoi on ne le voyait toujours pas.

Répondre

Niko août 19, 2010 à 17:03

euh ce n’est que la home qui est en noindex, les articles quand à eux sont bien en index (aucune info dans les articles)

@512banque en même temps c’est peut-être une technique inconnue pour mieux référencer ses articles ?

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 17:08

Oui mais c’est la home qui est la cible du GB « inculte du référencement ». comme quoi il en connait un chouilla sur le réf quand même.

Répondre

Niko août 20, 2010 à 09:42

oui en effet, et il prouve que dans le fond, tout n’est pas faux dans son article (même si nous nous sentons attaqués)
(ne pas méprendre mes paroles, je ne prends pas sa défense)

Répondre

Loiseau2nuit @ Référencement blog août 19, 2010 à 17:09

Ouep ! bien vu de sa part ! Cela dit du coup ca nous laisse champ libre pour se placer devant lui , comme le suggérait le Gnome dans son billet, sur son nom et prénom. On se fait un mini-concours ?

Parce que vous je sais pas mais sur ce coup là je ne suis pas sûr que notre Stéphane Bortzmeyer trouvera pas de sitôt une parade contre ça :P

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 18:22

oui, mais le billet « polémique » en vaut-il vraiment le travail (bien que je suis certain qu’un certain nombre de choses peuvent être automatisées)?

Répondre

Aurélien août 19, 2010 à 17:10

Il suffit de modifier les liens et de les faire pointer vers la page en cause…
A ce petit jeu, un site que nous connaissons tous sera rapidement desindexé, adieu les jugements à l’emporte pièce.

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 18:23

oui cela me semble aussi être la solution la plus « propre »

Répondre

Nicolas E-seo août 19, 2010 à 17:19

Erf, personne n’est au courant si cette mention était présente avant le bombing ou non ;)

Si elle a été mise après, chapeau Mr Botzmeyer, même si votre point du vue sur le métier est clairement raccourci ;)

Répondre

Julien août 19, 2010 à 17:28

Ben alors les référenceurs, vous êtes où là ?
Même pas foutu de bomber un mec, j’espère que vous ne faîtes pas de consultation SEO hein ?

:D :D :D

Répondre

refschool août 19, 2010 à 17:31

Ceci dit excellent site quand même si on veut se plonger dans la technique de gestion des noms de domaine.

Répondre

Julien Référenceur août 19, 2010 à 17:43

Bien joué Mr Botzmeyer, Le concours est peut-être une bonne idée…

Répondre

Nico@SEOcktail août 19, 2010 à 17:43

Hmm hmm. Un « no index no follow » à la limite j’aurais dit que c’était en place avant le bombing. Maintenant, un « no index, follow » me donne plus envie de le traduire par un « Je vous emmerde » :)

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 18:24

Probablement, cela semble être une attitude saine quand on se fait attaquer sur le net par des rebouteux ;)

Répondre

Martin août 19, 2010 à 18:15

En même temps, en principe, Google a officiellement décidé de prendre des mesures contre le Google Bombing, il est par conséquent normal qu’il soit devenu de plus en plus difficile de jouer de ses algorithmes de manière tout à fait… puérile.

(Hein ? Pourquoi j’obtiens un message « Sorry, your comment has not been accepted. » lorsque je poste via Opera ?!)

Répondre

propulsr août 19, 2010 à 18:26

Je vais regarder cela pour le message d’erreur, par contre les sites qui participent au bombing sont quand même établis, donc je dirais que cela aurait pas mal fonctionné.

Répondre

Nicolas E-seo Back août 19, 2010 à 18:18

Si tel est le cas en effet, il nous le met profond ;)

Toujours est-il que si le métier de référenceur est accessible à tous (comme bon nombre de métier), son intervention était tout ce qu’il y a de plus primaire et sans grand fondements ;)

De plus, je n’aime pas les domaineurs…

Répondre

refschool août 25, 2010 à 23:28

intéressant ce que tu dis, c’est un peu le sentiment que j’ai, le seo est aussi obscure pour les webdesigner que le domaining pour les référenceurs, pourtant c’est une industrie tout aussi légitime à mon avis, si j’étais plus riche j’aurais fait du domaining (on a beaucoup à apprendre des domaineurs les vrais sur la qualité d’un nom de domaine), rentabilité à long terme, mais je préfère pour l’instant axer sur le développement de domaine plutôt.

Répondre

patrenet@salon de jardin août 19, 2010 à 18:23

Oui, enfin tout ca pour se rendre compte qu’on a autre chose à faire que de s’amuser avec ce monsieur.

En tout cas, après une recherche rapide, ce n’est pas le cas de toutes les pages : http://www.bortzmeyer.org/afterword.html et http://www.bortzmeyer.org/afterword.html les deux seules pages indexées que j’ai trouvé (sans trop chercher…).
Pas de balise meta ^^ donc dans ce cas par defaut c’est du « index,follow » il me semble non ?

Finalement, même pas sûr que le « no index » soit fait exprès ! :p

Répondre

Maxime août 19, 2010 à 18:24

Google est devenu incroyablement prude, déjà qu’il ne suggère plus rien qui commence par un mot plus ou moins vulgaire, je ne m’étonne pas que le bombing d’anchor text douteux n’aie plus trop d’effet….

Un test de référencement intéressant serait de positionner une page sur « sac à merde » au moins dans les 100 premiers sans que celle-ci ne comporte de mot clé en rapport :-P

Répondre

Nico@SEOcktail août 19, 2010 à 18:33

@Martin le bombing n’est pas près d’être correctement géré par Google. Car c’est une des clefs de son algorithme, on sait que dans 99,99% des cas les résultats retournés seront pertinents en suivant la majorité des ancres des liens d’une page qui ont un rapport avec la requête tapée. (Oui je sais j’ai très mal exprimée mon idée mais je suis fatigué :D). Les 0,01% restants sont les bombing. Google ne va pas prendre le risque de galvauder cette partie de son algorithme qui est généralement redoutablement efficace pour une si faible poignée de requête.

Répondre

Martin août 19, 2010 à 19:02

@Nico : Pourtant, contrairement à ce que tu sembles croire, Google a bel et bien pris des mesures contre le phénomène du Google Bombing et en a parlé sur son blog officiel. Maintenant, quelle que soit la bonne volonté derrière une telle annonce, il est plus intéressant d’étudier les résultats. Ainsi, à part « trou de cul de web », tous les autres Google Bombs citées dans le présent article font partie du passé, car correctement filtrées par les algorithmes de Google conformément à l’annonce précitée.

Répondre

refschool août 25, 2010 à 23:29

ou àla main :))

Répondre

Eko@Blog de référencement août 19, 2010 à 22:34

Je pense qu’il y a un moyen via un autre nom de domaine ou une page de la « bomber ».
En faisant indexer cette page sur son nom et une autre sur le mot clé et mettre une redirection javascript dessus.
Sinon se positionner sur son nom avec une bio pourri ou un article disant qu’il n’y connait rien me parait à la porté de n’importe lesquels de SEO qui ont fait un article ^^

Répondre

Nico@SEOcktail août 20, 2010 à 11:40

@Martin Bon OK tu fais parti de ce qui prenne tout ce que Google dit au pied de la lettre. Et encore que même Google est moins optimiste que toi. Je cite :

« Google has begun minimizing the impact of many Googlebombs »
« The actual scale of this change is pretty small (there are under a hundred well-known Googlebombs) »

Pour rappel, la plus part des Bombing qui ont été stoppés par Google l’ont été manuellement.

Le bombing sur notre Stéphane aurait clairement marché s’il n’avait pas mis sa home en no index.

Ce n’est pas des blogs lambdas qui ont participé au bombing. La plus part sont des blogs avec un certain page rank en home, qui plus est avec une ancre de bombing pile poil dans le thème des dits sites. Au vu de la notoriété de certains des participants, ce bombing aurait clairement été interprété comme un « buzz dans le milieu du SEO » par Google.

Mais bon, si ça te fait plaisir de penser que « Google a mis fin au Bombing » pas de soucis j’arrête de chercher à te convaincre :)

Répondre

Martin août 20, 2010 à 14:40

@Nico : Tu es libre de ne pas tenir compte de la réalité, car outre que je t’ai renvoyé à la version officielle de Google, j’ai insisté sur l’intérêt de la réalité se cachant derrière ce discours bon enfant. Or, il s’avère que la réalité va dans le même sens, à savoir que l’essentiel des Google Bombs a été désamorcé et que celle que tu prétends pouvoir fonctionner ne fonctionne pas non plus.

Sais-tu comment le « noindex » est interprété par Google ? Je t’invite à étudier les résultats de recherche proposés par Google qui intègrent dans leurs résultats une URL particulière, http://www.mattcutts.com/files/noindex-test.html. Cette URL a deux particularités : elle comporte la fameuse balise noindex et le fichier robots.txt interdit aux moteurs de recherche d’explorer le dossier où figure cette page. Pourtant, contre toute attente, la page théoriquement non indexée apparaît tout de même dans les résultats de recherche.

Ceci pour dire que oui, bien sûr, je suis le discours officiel de Google. Cependant, comme indiqué dans mon message précédent d’ailleurs aussi, je fais les vérifications de ce discours. Or, tout porte à croire que dans le cas qui nous intéresse, Google a bel et bien fait une démarche visant à réduire les effets du Google Bombine et la balise noindex n’empêche pas une page d’apparaître dans les résultats. Ça, c’est une réalité aisément vérifiable.

Toi, en revanche, tu fais un déni de cette réalité te basant sur… euh… sur quoi, déjà ? ;-)

Répondre

propulsr août 20, 2010 à 14:56

Sans prendre parti ;), le fait que la page de test Matt Cutts soit dans le fichier robots.txt est la raison pour laquelle le meta « noindex » n’est pas appliqué (comme il l’explique ici).

Répondre

Olivier@Light In Box Montpellier août 20, 2010 à 14:41

Alors, ne soulevez pas votre chapeau, il ne s’agit pas d’une parade spécifique à priori (notez que ça m’arrange).

Si on remonte l’historique de son site le « noindex, follow » est en place depuis des années… (à priori, cette balise meta a été mise en place entre mai et octobre 2006.)

http://web.archive.org/web/*/http://www.bortzmeyer.org/index.html

Répondre

Loiseau2nuit @ Référencement blog août 20, 2010 à 15:15

En même temps on va peut être pas se prendre la tête non plus pour ce gars, le bomb passe pas,, ben il passe pas, perso j’ai d’autres chats à fouetter, pourquoi vous vous bouffez le nez ? o_O

Répondre

Martin août 20, 2010 à 16:08

@propulsr : Tu as raison, cette version officielle de Google (par la voie et voix de Matt Cutts, responsable anti web spam du moteur de l’entreprise et donc directement concerné par le Google Bombing) explique pourquoi la page se voulant non indexée du blog (personnel) de Matt apparaît dans les résultats de recherche de Google.

Ceci explique aussi les limites de l’indexation ou de la désindexation d’une page ou d’un site sur les moteurs de recherche, puisque ceux-ci ont manifestement une interprétation des règles établies qui ne semble pas évidente pour tous ; du moins, elle ne l’est pas pour moi.

Bref, ceci nous rappelle que le référencement naturel n’est pas une science exacte, mais un art, avec tout ce que cela implique comme incertitude. Car si comme dans tout art, il existe des techniques (plus ou moins bien) documentées, l’interprétation de ces techniques et leur mise en application n’a rien d’évident ou systématique, laissant libre cours à des résultats que bien peu d’entre nous, voire personne, ne saurait expliquer.

Puisqu’on parle de référencement ici, et suite à la remarque d’un client qui attend de moi que je m’engage sur des résultats chiffrés (autant en termes de trafic, de chiffre d’affaires que de durée), j’ai de plus en plus tendance à rapprocher ce métier de la banque qui, malgré tout le professionnalisme dont elle peut témoigner, ne peut prédire le résultat de ses conseils en investissement boursier. En effet, même si tous les professionnels connaissent les règles d’usage en bourse, personne ne peut en prédire avec certitude l’évolution d’un cours. Il existe et il existera très certainement un facteur aléatoire, non maîtrisé, que même les professionnels du domaine ne peuvent assumer ; tout au plus, on peut émettre un avis (plus ou moins) pertinent et judicieux.

(@Nico : Après avoir relu ta dernière intervention et en particulier :

Mais bon, si ça te fait plaisir de penser que « Google a mis fin au Bombing » pas de soucis j’arrête de chercher à te convaincre

je noterai que j’ignore d’où tu tires la citation que tu sembles m’attribuer, car elle ne vient pas de moi. Je t’invite à relire mes interventions de manière plus attentive.)

Répondre

Le juge août 20, 2010 à 17:02

Et oui on s’emporte! on s’emporte! et on fait pas gaffe a ce qu’on fait… on vient de me remonter le noindex! LOL!

Bref comme dit Gwaradenn, de mon cote je vais juste pointer le lien vers l’artcile en question et basta… J’ai aussi fait un rapide bilan chez moi http://lemusclereferencement.com/2010/08/13/affaire-bortzmeyer-analyse-des-causes-et-consequences/

Répondre

Stéphane Bortzmeyer août 23, 2010 à 17:29

Heu, tout ce que je fais n’est pas à cause des rebouteux ! Le « noindex » était sur cette page depuis longtemps (comme l’a noté Olivier@Light In Box Montpellier) et les raisons pour l’avoir mis sont même documentées http://www.bortzmeyer.org/indexation-blog.html

Répondre

propulsr août 23, 2010 à 17:39

Merci de cette précision

Répondre

Loiseau2nuit @ Référencement blog août 23, 2010 à 22:17

Léo je pense que je reviendrai souvent me faire des liens chez toi !!! => http://www.google.fr/#hl=fr&q=stéphane+bortzmeyer

(Purée, même le Gnome je l’ai coiffé au poteau sur ce coup là ! :D )

;)

Répondre

propulsr août 24, 2010 à 09:34

Etienne, probablement un « bug » temporaire, je ne vois pas ton site en page 1 (le 1er qui discute de la polémique c’est celui de Keeg). Le tien est 17e.

Répondre

Niko août 24, 2010 à 09:41

je plussoie propulsr : Keeg puis Laurent et enfin Marie

Répondre

Loiseau2nuit @ Référencement blog août 24, 2010 à 11:41

Ouep, fausse alerte ! Désolé pour le bruit, C’est cette saloperie de personnalisation des résultats qui s’était réactivée en douce dans mon dos, malgré ma déco de tous mes GoogleComptes …

Ca m’apprendra à hurler « Victoire » avant de confirmer ma vision par un outil de positionnement…

Répondre

Nico@SEOcktail août 23, 2010 à 23:51

@Martin Pardonne mon erreur sémantique qui était un raccourci pour résumer ton raisonnement selon lequel l’échec de ce bombing était une conséquence directe des mesures prises par Google.
Ce que je trouve grave, c’est de tenir un tel raisonnement lorsque l’on vend la prestation en référencement.

@Stéphane Bortzmeyer Seriez-vous entrain d’affirmer qu’une opération technique concrète sur un site Web peut avoir une influence directe sur les résultats d’un moteur de recherche ? Car si c’est le cas, laissez-moi vous qualifier de rebouteux qui n’est là que pour tromper ses lecteurs ! Personne ne peut influencer les SERPs de Google, sachez-le ! Personne.

Répondre

Nico@SEOcktail août 24, 2010 à 11:00
Sylvain août 24, 2010 à 12:10

Hop, un petit changement de cible et mister Bortzmeyer est déjà en 2ème position sur « inculte du référencement ».
Si tout le monde fait de même en modifiant les liens, il sera premier sous peu.

Répondre

Sylvain août 28, 2010 à 15:23

J’ajoute que j’ai moi aussi fait une petite redirection avec la page qui occupait la première place sur cette requête, elle devrait donc disparaitre sous peu.
Par contre, le blog du monsieur semble planté.

Répondre

Le juge août 24, 2010 à 16:01

@sylvain

Voila, comme quoi! Je le vois 4e moi d’ici et keeg toujours 1er sur « stéphane bortzmeyer ». Mais a priori ca doit aps etre tout a fait ca…

Pour l’article c’est presque trop facile car il me semble qu’avec juste un lien venant de chez moi il s’est positionne sur « torchon rempli d’anerie » pour dire …

Répondre

Loiseau2nuit @ Référencement blog août 24, 2010 à 17:35

>> et keeg toujours 1er sur « stéphane bortzmeyer ». Mais a priori ca doit aps etre tout a fait ca…

Ah oui, non je confirme, c’est pas tout à fait ça. SB est toujours premier sur son prénom+nom. Keeg est quelque part en 7ème pos. devant Laurent en 9ème.

Répondre

Le juge août 25, 2010 à 23:12

Je me doutais un peu – mais je vois les resultats a partir d’un datacenter différent moi… donc je suis excusé ;op

Répondre

Samuel Hounkpe@creation site angers août 31, 2010 à 08:38

Beaucoup de bruit pour rien, Borgmeyer a jeté un pavé dans la mare, voire plutôt un salmigondis de non-sens, je ne pense pas que cela valait tout ce bruit. Evidemment que le référencement n’est pas une science, évidemment que c’est une technique éminament empirique, à l’ouest rien de nouveau.
Sous couvert que monsieur Borgmeyer soit un pseudo-ingénieur qui lui est bien sûr un grand scientifique, il fait le buzz, c’est triste.

Répondre

propulsr août 31, 2010 à 10:57

Le buzz était de cette ampleur pour 2 raisons : le fait qu’il n’y connaisse pas grand chose en référencement (son article le prouve) et qu’il traite les réfs de charlatans ET le manque de discussion possible sur l’article en question suivi de la réaction de Mr B. face aux critiques des réfs de son article.

Répondre

emma novembre 30, 2010 à 02:43

Ceci dit excellent site quand même si on veut se plonger dans la technique de gestion des noms de domaine.

Répondre

Laisser un commentaire

{ 1 rétrolien }