Accueil » Blog » Quelques idées à retenir de Pubcon Las Vegas 2009
Conférence Pubon par WebmasterWorld

Quelques idées à retenir de Pubcon Las Vegas 2009

publié le 17 novembre dans Articles - 15 commentaires

Claire Hawley (Clairefy) a rédigé une liste de 102 Conseils, Outils et Tweets à retenir de Pubcon 2009.

Après lui avoir demandé l’autorisation de traduction, j’ai retenu les points que je trouvais les plus intéressants à commencer par l’illustration du pouvoir de Twitter pour générer de l’intérêt autour d’un évènement :

Les chiffres en italique représentent l’ordre dans lequel ces informations apparaissent sur la liste originale.

5. @leeodden l’année dernière #Pubcon a dépensé $75k pour promouvoir la conférence. Cette année $0, tout s’est fait par Twitter (via @btabke) #socialmedia.

Nofollow

3. @bruceclay si vous avez plusieurs liens sur une page renvoyant vers la même URL, et si un de ces liens utilise le nofollow, tous les liens vers cette URL seront considérés nofollow. Voir les commentaires.

Blocs de pages

46. Si vous avez des liens en pieds de page, essayez de les faire varier d’une page à l’autre afin d’éviter une dévaluation liée à l’analyse des blocs (Aaron Wall).

Médias

15. L’indexation des images et la compréhension du texte présent dans celle-ci sont en cours. Le support pour les fichiers vidéo et audio ne va pas tarder. Incorporez-les dans votre site (Bruce Clay) ;

17.Préparez-vous à l’arrivée imminente des fichiers XML sitemap pour les images (Bruce Clay).

Recherche locale

21. Le groupe de 10 est maintenant un groupe de 7 dans Google Local ;

23. Un numéro de téléphone localisé et une information Whois publique peuvent améliorer votre référencement Google Local ;

24. Un numéro de téléphone non localisé (numéro vert, azur, etc…) n’aide pas votre référencement Google Local, mais il ne le pénalise pas non plus.

Idées de netlinking

50. @jakebohall : #pubcon pour lister votre site dans DMOZ : trouvez un éditeur sur Twitter et demandez-lui. Les noms d’utilisateurs DMOZ sont les mêmes que les comptes Twitter ;

63. Astuce sournoise de netlinking : trouvez un site qui a son moteur de recherche interne indexé et faites une recherche pour votre propre URL en utilisant <a href=". Faites ensuite un lien vers cette page pour qu’elle soit indexée et que vous bénéficiez du lien ;

85. Identifiez les sites qui autorisent l’utilisation de code HTML dans leurs profils, et créez un lien vers votre propre site ;

99. Identifiez les personnes qui utilisent Stumbleupon, Digg, etc… pour soumettre en premier le contenu de vos concurrents, et ceux qui votent pour celui-ci. Faites-en vos amis ;

101. Volez les liens de vos concurrents en utilisant leur incompétence à votre avantage : « vous avez un lien vers ce site et il est mal écrit et plein de fautes, etc. Faites un lien vers le nôtre à la place » (Michael Streko) ;

Veille concurrentielle

86. Ajoutez votre publicité sur les sites de vos concurrents grâce à Adsense et découvrez combien de visiteurs ils reçoivent (Michael Streko).

Outils et sites

  • Topsy : outil de recherche Twitter ;
  • Social Mention : outil qui tente d’analyser la popularité et les sentiments liés a un terme ;
  • Knowem.com : outil payant permettant d’enregistrer un compte sur des centaines sites sociaux ;
  • Clicktale et Crazyegg : deux outils d’analyse comportementale à ne pas rater ;
  • BoardReader.com (Michael Streko) : moteur de recherche de forums. Idéal pour trouver des forums sur vos niches. Malheureusement les forums trouvés sont principalement anglophones ;
  • Trackur, Radian6, Visible Technologies, Brandseye : outils de veille sociale ;
  • Who’s Talkin : outils de recherche sociale / veille de Joe Hall.

Mise à part l’annonce de Matt Cutts sur la possibilité que la vitesse des sites devienne un facteur de positionnement et celle où il parle de l’impact du blocage d’archive.org, qu’avez-vous retenu de Pubcon 2009 ?

Abonnez-vous au blog

  • Envoyer
  • Digg
  • Del.icio.us
  • Stumble Upon
  • Facebook

{ 15 commentaires… lisez-les ci-dessous ou ajoutez-en un }

Marie novembre 18, 2009 à 08:41

Le point 3 est énorme! En gros si dans un billet de blog l’auteur fait un lien vers mon site, que je viens commenter et remercier pour le lien en commentaire en mettant mon url en signature et si les commentaires sont en nofollow je perds le lien dofollow dans le billet?? Arg!!

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 09:22

C’est ce qu’il semble dire (j’ai des tests en cours pour le vérifier).

Je reporte ce point ici car dans mes commentaires le lien du nom du commentateur est en dofollow, mais le plugin laisse le gravatar en nofollow. Je vais donc m’empresser de changer tout ça.

Répondre

Web Petites Annonces novembre 18, 2009 à 08:54

@Marie Arf, en effet, j’ai du relire 2 fois ce point pour être sûr d’avoir bien compris :-/
C’est vraiment une drôle d’idée…

Points 63 et 85, c’est du spam ça, non ? :-D

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 09:26

Pour le point 63, je pense que oui. C’est une technique qui doit être assez prisée par les sites qui sont passeés du coté obscure :).

Par contre 85, c’est légitime.

La seule autre technique « limite » est la 101 celle qui dis : ‘volez les liens de vos concurrents’.

Répondre

Blog référencement AxeNet novembre 18, 2009 à 08:55

Le point 3 est faux selon mon propre constat.
J’ai fait un test en mai dernier. Les résultats sont accessibles ici : http://blog.axe-net.fr/ancre-de-lien-nofollow-dofollow-test-seo/
Les pages de tests sont toujours en place pour vérifier les évolutions possibles.
Il en ressort que si le premier lien de la page est en nofollow, le second dans la page vers la même url n’est pas pris en compte.
Par contre, si le premier lien est en dofollow, il permettra une prise en compte, même si le second est nofollow.

Le point 50 est un grand n’importe quoi.

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 10:08

Merci pour le liens vers ton test très complet. L’ordre jouerait donc une rôle primordial (il faut vraiment que je m’occupe de mon plugin dofollow).

Pour le point 50 j’étais aussi sceptique que toi, j’ai donc pris 10 minutes pour surfer DMOZ au hasard. J’ai été surpris des résultats dans notre domaine.

Top: Business: Marketing and Advertising: Internet Marketing – @cmconsulting
Top: World: Français: Actualité: Weblogs – @himselfprod
Top: Computers: Internet: Searching: Search Engines: Google: News and Media: Weblogs – @curtmonash
Top: Computers: Internet: Web Design and Development: Promotion: Weblogs – @curtmonash
Top: Computers: Internet: Searching: OpenSearch – @ottodv

Pour la catégorie qui m’intéresse : Top: World: Français: Informatique: Internet: Conception et développement: Promotion: Weblogs, il ne m’a fallut que 2 secondes pour trouver l’éditeur sur Twitter : @erankagency

C’est certain que ceci n’est pas applicable à toutes les catégories, et beaucoup plus vrai dans la partie anglophone du site, mais le taux de succès est supérieur à 70% dans mon test – très limité.

Répondre

Blog référencement AxeNet novembre 18, 2009 à 10:52

Et bien sur ce coup (point 50), je suis une bille.
J’ai testé sur d’autres rubriques et le conseil m’a donc semblé surfait car les résultats décevants.
Je retire ce que j’ai dit précédemment et fait mon meaculpa.

En complément, je dirais que c’est tout de même révélateur de la facilité à corréler des informations pour pister une personne sur le net. D’où l’utilité de diversifier ses pseudos, ou bien de scinder sa vie perso de sa vie professionnelle.

Je vais être beau joueur, j’offre un BL à celui qui trouve de quelle catégorie je suis éditeur sur DMOZ (ce n’est pas mon pseudo twitter)
Merci de m’adresser vos réponses par mail sur le site de l’agence (je n’ai pas envie d’être spammé par tous les loustics ayant soumis un site sur DMOZ ;-) )

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 11:17

Email en route :)

Répondre

Blog référencement AxeNet novembre 18, 2009 à 11:58

Gagné ;-)

Cyrille novembre 18, 2009 à 09:12

Bien vu Marie, il ne faut jamais dire merci :p

Ce point était connu il me semble, mais j’avais souvenir que c’était si le lien nofollow était placé avant le lien dofollow dans le code html, pas dans tous les cas… ceci est-til valable pour tous les liens, internes et externes ?

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 10:12

Le test d’AxeNet semble aller dans ce sens et ne semble pas différencier les liens internes et externes.

Répondre

Meuhsli novembre 18, 2009 à 09:14

Oui ce point est assez drole, et puis bon les idées de netlinking ennoncées dans l’article ne cassent pas des briques, pas sure que ça serve beaucoup.

Répondre

propulsr novembre 18, 2009 à 10:15

Pour moi la 50 et la 99 semble ouvrir de bonnes pistes, en particulier la 99 :)

Répondre

Buzzies novembre 18, 2009 à 21:45

Effectivement côté netlinking externe, rien de transcendant … Juste le petit coup de du nofollow pour le netlinking interne, qui fait bien rire ;-)

Répondre

Weborganique Référencement novembre 19, 2009 à 17:01

Pour la 63 c’est du spam uniquement si le robot.txt désapprouve l’indexation de cette page (où se trouve votre URL) et si un no-index s’y trouve non ? Et encore je ne suis pas sûr qu’avec ça GG ira l’indexer puisqu’il est censé comprendre que c’est un souhait du webmaster de ne pas l’indexer. Sinon le fait de pointer une page avec un lien peut aider GG à l’indexation d’une page profonde sur un site avec une structure compliquée et où le maillage interne n’est pas optimisé, comme certains annuaires.

Répondre

Laisser un commentaire